Sous le thème : « Commémorons le génocide des tutsi, combattons l’idéologie du génocide, fortifions notre progrès », ce samedi le 08 avril 2017, la diaspora rwandaise au Maroc en collaboration avec l’ambassade du Rwanda au Maroc et le Cercle des Amis du Rwanda ont organisé  une journée commémorative du génocide perpétré contre les tutsi en 1994 au Rwanda

Cette rencontre organisé à Rabat dans la capitale du royaume chérifien, a rassemblé les rwandais résidant au Maroc et  les amis cosmopolites du Rwanda. Au programme de la journée il y avait une messe en hommage des victimes du génocide qui a été célébré de onze heure trente à midi trente à la cathédrale Saint Pierre de Rabat. La suite du programme s’est déroulée à l’institut Al Mowafaqa au centre-ville de Rabat où le comité organisateur a accueilli ses invités et a fait une introduction sur l’historique de kwibuka au Maroc depuis la première édition de 2004. Ils ont  présenté un court-métrage sur le génocide des tutsi après lequel une minute de silence a été observé en hommage aux âmes perdus.

Après la minute de silence, le mot d’ouverture a été adressé par le chef du cabinet de M. Driss YAZAMI, Président du Conseil National des Droit de l’Homme (CNDH), qui a rassuré les rwandais présents à cette événement que le CNDH et l’ensemble de la société marocaine était de tout cœur avec eux dans cette période de deuil national.

Une brève introduction de l’histoire qui a mené au génocide a été présentée par M. Bernard MUSHIRABWOBA, qui a expliqué les étapes et les différents périodes de la préparation du génocide. Il a été suivi par l’intervention de M. Mohammed AYATT, membre du CNDH, ex- expert juridique consultant auprès du Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR). Il a exposé le rôle de justice transitionnelle qu’a joué le TPIR durant son mandat et il a témoigné de son expérience de près de 15 ans passé au Rwanda, comment il a assisté à reconstruction du pays et à la réconciliation du peuple rwandais. Après son intervention a suivi celle de M. Mustapha BRAKEZ, coordonnateur du Cercle des Amis du Rwanda. Qui a expliqué le chemin du progrès formidable qu’a fait le peuple rwandais seulement 23 ans après le drame du génocide. Et s’est adressé aux rwandais vivants au Maroc en leur rassurant qu’ils seront toujours avec eux dans cette période difficile et pour d’autres activités visant à consolider le développement des pays et de l’amitié entre le Maroc et le Rwanda.

Vers la fin de la journée, le public a été invité à s’exprimer et plusieurs intervenants ont adressé leur message de réconfort à la société rwandaise dans ces moments de douleur. M. Parfait ISHUNGURE, Président de la diaspora Rwandaise au Maroc a clôturé l’événement en remerciant tous ceux qui étaient présents : intervenants, partenaires et les rwandais venants de différentes villes. Il a expliqué que le devoir de mémoire envers les victimes du génocide des tutsi ne devrait pas se limiter aux rwandais seulement mais au monde entier et à l’Afrique en particulier. Il a ajouté que le peuple rwandais est debout et qu’en commémorant chaque année,  il s’approprie de son histoire et va de l’avant.